Remise des diplômes 2017

Ce samedi 4 novembre a joué un rôle symbolique pour les dix étudiantes de la volée 2015-2017. L’aboutissement d’un long parcours marqué par des expériences fortes, des découvertes parfois décapantes, des doutes et des combats. La méditation, conduite par Christel, Sonia et Tamara, a donné l’occasion à plusieurs d’entre-elles de risquer un mot de témoignage personnel. Les paroles de Carole en disent long sur sa trajectoire intérieure : 

« Je suis arrivée au séminaire presqu’à reculons. J’étais arrivée à la conclusion que les anciennes traditions spirituelles proposaient un chemin plus rigoureux et sage que les syncrétismes new age, mais ma propre religion me posait de nombreux problèmes. La Bible me semblait poussiéreuse et ne me disait rien qui vaille, l’histoire du christianisme me faisait honte – et elle semble se répéter à l’infini – et je n’arrivais pas à me décider sur qui était Jésus à mes yeux. Le curriculum du Séminaire a répondu à mes questions l’une après l’autre, c’est comme s’il avait été créé pour moi – et je crois que nous avons toutes eu cette impression. »
 Christel enchaîne :
« Le séminaire a été pour moi l’occasion de grandir, j’ai appris à naviguer avec les tempêtes, les écueils. J’ai pu me mettre à l’écoute des autres et de moi-même. J’ai pu apprendre et j’ai découvert des capacités que je ne me connaissais pas. J’ai vu Dieu agir comme un phare qui me guide à travers cet océan qu’est la vie. »
 Anne revient, pour sa part, sur le contenu des cours et conclut par ces mots : 
« A la fin de ce parcours, même si je ne puis affirmer à 100% que Jésus est d’essence divine, pour moi, l’important n’est pas là : l’important, c’est la force, la portée de son enseignement, de son engagement, et surtout de son sacrifice pour l’humanité qui a bouleversé l’histoire du monde. »

Après quelques discours circonstanciés et la distribution des enveloppes, la soirée se poursuit par un apéritif dînatoire à l’étage inférieur de la Chapelle des Charpentiers de Morges.

Quelques reflets en images.